1087483

Un randonneur cherche de l'eau. Il arrive dans un village en ruine et aperçoit un peu plus loin une silhouette noire. C'est un berger. L'homme lui donne de l'eau et l'invite dans sa maison. Il se livre alors à un tri étonnant. Le lendemain, accompagné du randonneur, il va planter les glands qu'il a sélectionné.

Mon avis : un bien joli texte, écologiste avant l'heure, qui montre comment l'action d'un seul homme peut permettre la reforestation d'un endroit en apparence déserté et du coup aussi le retour de la population. J'aime beaucoup Giono qui, en peu de mots, donne à voir des paysages montagneux, une forêt naissante, une géographie qui se reconstruit. Avec des personnages qui en disent peu mais qui, par leur choix de vie et d'actions, sont de vrais modèles que l'on a envie de respecter.

Ce titre est ma lecture végétal du 70633897_p

Je ne le compterai dans ma PAL qu'une fois toutes les histoires lues !