51YjFC1uZZL

Laurianne vit avec Margot. Un soir, il se dispute avec son ami Lavernié et lui dit qu'il peut bien prendre sa compagne pour maîtresse. On retrouve donc Margot dans l'atelier de peintre de Lavernié, échangeant avec lui des mots doux. Mais Laurianne arrive, accuse son ami de traîtrise, ce dernier s'en va, puis demande Margot en mariage.

Mon avis : Il y a d'autres personnages et l'on sent bien que tout le monde trompe tout le monde, du moins en sentiments et en paroles.

C'est assez drôle et touchant, cependant je pense que je ne garderai pas un souvenir impérissable de cette pièce.

Le mot cruche est ici employé dans un sens familier, c'est d'abord Margot qui est qualifiée ainsi, mais à la fin de la pièce on ne sait plus très bien qui est le naïf de l'histoire.

CDI +1 = 25

Ce titre est ma lecture objet pour le 70633897_p.