Cet exercice c'est Enna qui me l'a fait découvrir mais la pratique viendrait d'un autre site, scriban ( je dis viendrait parce que je n'ai pas trouvé la source exacte).

A partir d'une liste de titres il faut écrire une petite histoire. Voici la liste du mois de juillet :

Canines

Putain d'usine

L'île du lézard vert

Marie-Antoinette à fleur de peau

Lettre au président du monde

Ecoute la Terre te parle

Sohane l'insoumise

L'arche des derniers jours

Le souffle de la pierre d'Irlande. 2. L'air

Via Temporis.1. Opération Marie-Antoinette

Swing à Berlin

Putain de guerre

Hubert Beuve-Méry : "non à la désinformation"

Titus Flaminius.1. La fontaine aux vestales

Rien de plus facile que d'écrire ! Il suffit juste d'avoir un peu d'imagination mais le talent, le vrai celui qui permet d'écrire des oeuvres qui traversent les siècles, ça c'est une autre histoire.

De nos jours, il y a aussi un défi commercial à remplir si l'auteur souhaite vivre de sa plume. Alors peut-être sera-t-il tenté d'écrire quelques titres fantastiques avec canines et jeunes filles en recherche de sentiments et de sensations fortes. Ou peut-être jouera-t-il la carte de la provocation en plaçant quelques mots grossiers lors d'une interview sur son travail d'écriture : " Ah je vous le confirme, écrire c'est comme une putain d'usine ! L'auteur se livre sans cesse à une putain de guerre avec ses personnages !".

En ces temps de crise, il faut dépayser le lecteur, lui donner l'impression qu'il voyage dans l'air sur le souffle de la pierre d'Irlande ou bien qu'il va aller écouter un swing à Berlin puis finir sur l'île du lézard vert où il trouvera un exotisme sans pareil.

Choisir une héroïne féminine est aussi un bon filon : les hommes chercheront ainsi à mieux comprendre leur moitié qui parfois se comporte en Sohane l'insoumise et les femmes apprécieront de se retrouver ou de se rêver en Marie-Antoinette à fleur de peau.

Certains lecteurs plus attirés par une analyse de l'actualité se diront qu'une lettre au président du monde serait de bon ton afin de dire comme Hubert Beuve-Mery: " Non à la désinformation".

Enfin n'oublions pas les amateurs du genre historique qui, chez le nouvel éditeur Via temporis, retrouveront les résultats de l'opération Marie-Antoinette ou iront boire à la fontaine aux vestales en compagnie de Titus Flaminius.

Alors qui sera l'auteur qui réussira ce défi? Celui qui aura trouver l'inspiration en s'isolant sur l'arche des derniers jours? ou celui, immergé parmi ses contemporains, qui écoute la Terre qui te parle?

Bonne rentrée littéraire à tous;-)