519G0iIidTL

Eudoxine est veuve et à plus de quarante ans songe à refaire sa vie. Elle répond à une petite annonce et en peu de temps épouse Armand. Eudoxine vit donc une vie plutôt paisible avec Armand car celui-ci ne veut plus qu'elle travaille mais s'occupe de la maison et du jardin avec lui. Eudoxine aimerait bien en savoir un peu plus sur son beau fils, Lucien, qui vit dans la maison avec eux mais de façon très solitaire ainsi que d'autres locataires. Mais la guerre arrive et en voulant retourner dans sa famille à la campagne, Armand va mourir. Eudoxine va alors découvrir la vie avec Lucien qui est peut-être un peu fou.

Mon avis : J'ai trouvé que c'était une belle histoire qui abordait avec justesse et sensibilité la relation à l'autre quand celui-ci est différent. C'est une relation parfois difficile mais finalement Lucien n'est peut-être pas aussi fou qu'on pourrait le croire. J'ai trouvé même qu'il était très lucide et parfois très sympathique en tentant de montrer son affection pour sa belle mère. Il me semble que Lucien est juste solitaire et hanté par l'histoire familiale du côté maternelle, cela en fait un être à part et pour l'époque cela devait effectivement être mal accepté.

La plupart du récit se fait à travers la voix d'Eudoxine mais il y a alternance avec de courts passages où la voix de Lucien s'exprime. J'ai beaucoup aimé l'évolution de la voix de Lucien qui s'oriente progressivement vers une relation de confiance avec Eudoxine.

J'ai trouvé qu'Eudoxine était un personnage fort, avec une vie pas toujours rose : elle parle un peu de son enfance, de son premier mari. Eudoxine s'affirme et s'émancipe peu à peu au fil de cette histoire. Au début, si elle vit dans l'ombre de Blaisine, la première femme d'Armand, elle ne le vit pas comme une soumission mais plutôt comme un respect à la défunte puis peu à peu, surtout àprès la mort d'Armand et en vieillissant elle fait ses propres choix.

C'est aussi un livre qui parle de la vieillesse, de ses désagréments de plus en plus nombreux, de la perte d'autonomie et j'ai trouvé que la fin produisait une impression très forte.

70633897_p, végétal pour ma huitième ligne ( D'ailleurs Lucien offre une belle mère à Eudoxine pour un anniversaire)

69898500_p, 17ème titre

PAL +1 = 45