51ya9y1BztL

Le seigneur Arnulf veut faire payer une taxe à Joffré parce qu'il a épousé une femme venue d'un autre village. Joffré, sa femme Emma, leur fille Aliette et leur garçon petit Pierre vont quitter le village. Aliette s'inquiète beaucoup de ce qui va leur arriver. Elle va apprendre à vivre dans la forêt, à beaucoup marcher. Enfin ils arrivent dans une ville en construction où tous peuvent travailler pour eux-même et sont considérer comme libres après une année passée dans cette ville. Mais le seigneur Arnulf a retrouvé leur trace. Aliette est séparée de ses parents. Le prévot qui l'a attrapé veut la faire travailler pour demoiselle Héloïse, la fille du seigneur, qui souffre d'une maladie ressemblant à la lèpre.

Est-ce adapté ?

Oui, c'est court et facile à lire. Des notes de bas de pages viennent éclairer certains passages historiques qui pourraient être difficiles.

Les points forts

Brigitte Coppin est une spécialiste du Moyen-Âge, elle livre par petites touches beaucoup d'informations sur cette période ( vie quotidienne, vie familiale, relation serf-seigneur, vie au château, croisades, etc). C'est suffisamment documenté sans que cela ne soit trop pesant.

C'est aussi une belle histoire familiale avec des personnages attachants, comme beaucoup d'autres personnages secondaires.

Un roman initiatique car Aliette va devoir apprendre à vivre dans différentes conditions de vie. Cette héroïne plaira assurément aux élèves car elle se montre souvent très courageuse, généreuse, débrouillarde et intelligente.

C'est enfin un roman sur les apparences, celles qu'il faut dépasser pour apprendre à apprécier les autres à leur juste valeur.

Les points faibles

L'explication finale sur la maladie d'Héloïse me semble un peu trop psychologisante pour cette période.

80010040_p, PARTIE DU CORPS pour la ligne thématique présélection des incos

22/30

PAL +1 = 17