51V8Kd8JflL

Aurore a dix-sept ans, elle vit chez son oncle et sa tante qui font partie de la grande bourgeoisie parisienne. Elle va bientôt se marier avec un homme, un bon parti selon sa tante. Mais ce projet reveille en elle des questions sur elle-même et sur ses parents biologiques, d'autant plus qu'elle commence à en avoir marre des discours idéologiques qu'elle entend.

Mon avis : Celui-ci je l'ai dévoré !

Le sujet central de ce roman est la Commune et les évolutions de régime et de politique qui en découlent. L'aspect politique est peut-être un peu ardu tant les idées semblent foisonner même si cela prend un place importante dans l'histoire pour comprendre les personnages ce n'est pas non plus trop rébarbatif. J'ai appris des choses en lisant ce livre, cela m'a permis de revoir l'enchaînement des évènements mais j'ai surtout appris comment les Communards survivants ont ensuite été traité.

Le personnage d'Aurore évolue vraiment au long du roman, elle affirme son caractère et ses idées, se détache de l'éducation et aussi de l'influence de son oncle et sa tante. J'ai trouvé que c'était un personnage très militant et qui a parfois bien du mal à se faire comprendre des hommes du dix-neuvième siècle.

Je ne sais pas si le terme est approprié mais la lutte des classes est très présente dans ce roman et le personnage de Louise Michel est dans ce contexte un personnage très intéressant. Cet aspect de l'histoire permet aussi d'aborder des thèmes comme la tolérance, l'amitié et l'amour.

J'aime beaucoup la première de couverture et je pense que ce titre va plutôt capter un lectorat de filles que de garçons mais l'histoire peut plaire aux deux, à partir de 13-14 ans

91121022COULEUR pour la première ligne

PAL +1 = 7

coeur