51Xd+ssnWLL

Malgré sa sagesse, Faust se sent insatisfait et conclu donc un pacte avec le diable.

Mon avis : je n'ai pas du tout aimé cette lecture.

Si mon résumé n'en dit pas beaucoup plus que ce qu'une culture littéraire commune permet d'avoir, c'est malheureusement parce que je ne vois pas quoi ajouter.

J'ai été destabilisée par le fait que ce soit une pièce de théâtre. Certes ce ne doit pas être évident de lire ce genre de support mais j'ai trouvé particulièrement énervant que le lecteur indique à chaque fois le nom du personnage qui va parler et aussi le décor, les didascalies.

J'ai eu du mal à accrocher pour la première partie, un peu trop orientée sur un débat philosophico-théologique et la deuxième partie m'a paru complètement mièvre : j'ai ressenti un trop grand décalage entre ces deux textes. Je ne me suis également pas attaché aux personnages principaux : que ce soit le diable, Faust ou Margaret, tous m'ont paru plutôt idiots, dans leurs actes et aussi dans les dialogues.

Je reviens sur le lecteur. Je n'avais pas fait attention quand j'ai coché ce titre lors de l'opération masse critique et quand j'ai réçu le CD, je me suis dit : "oh non pas lui...". J'avais déjà fait une première expérience peu concluante avec ce lecteur, la deuxième ( et ce sera aussi probablement la dernière) me conforte dans mon opinion. Ce lecteur surjoue : d'abord il exagère les tonalités liées aux émotions, qu'elles soient positives ou négatives, ensuite il fait des voix différentes, c'est vraiment flagrant pour les femmes qui du coup ont l'air de parfaites cruches.

Je suis partagée entre l'envie d'essayer en papier car la traduction de cette édition est de Gérard de Nerval ou de laisser complètement de côté cette lecture.

Merci à Babelio et à son opération

massecritique_22

91121022Prénom pour la 2ème ligne

PAL +1 = 16