41lrIjHYzqL

En 1944, Chloé Valmierini est retrouvée noyée dans la Bugati de son petit ami, Emile Galande. L'homme est forcément suspect et arrêté même si il a un alibi sérieux. Cependant le frère de Chloé est un homme influent qui dirige un groupe de milicien favorable à la collaboration et à la suite de son procès et du témoignage d'un photographe de Marseille, Emile se retrouve condamné à vingt ans de prison. Emile va faire appel et le débarquement a lieu. Il se retrouve libre, souhaite aller à Bordeaux et son avocat en l'emmenant pour prendre un train à Marseille va découvrir la vérité.

Mon avis : j'aime beaucoup l'auteur qui sait allier intrigue historique et policière.

Cette nouvelle expose donc les différentes étapes, de l'accident mortel jusqu'au dénouement et c'est intéressant de voir comment le contexte de l'occupation peut modifier le fonctionnement de la justice. Même si les analyses de la police scientifique d'alors sont moins impressionnantes que maintenant elles prouvent quand même qu'il y a bien eu meurtre.

Le nombre de personnages étant restreint on se doute que c'est forcément l'un d'eux qui a fait le coup mais je n'ai pas trouvé avant la fin qui était le coupable et comment il s'y était pris alors qu'en fait c'est tout simple ;-)

En ce qui concerne le contexte historique, le fonctionnement de la collaboration et les injustices auxquels se sont livrés ses partisants sont dénoncés : arrestation et fusillade de résistants, spoliation de biens, etc et le débarquement dans le sud de la France est aussi bien expliqué avec apparement des stratégies militaires peu efficaces et du coup un rôle important de la population civile aidée des résistants.

88164107_p 3/25

91121022Lieu pour la 2ème ligne

PAL +1 = 23