51-N-BDkZXL

Alors que la colonisation de l'Amérique est en cours, Buffalo Bill et John Burke montent un spectacle retraçant la conquête des terres et aussi les conflits entre l'armée américaine et les Indiens.

Mon avis : Vous l'avez peut-être déjà remarqué mais lorsque le résumé est court c'est bien souvent parce que je ne trouve pas de quoi l'alimenter.

J'ai choisi ce livre à la médiathèque parce qu'il fait partie de la rentrée littéraire et puis la couverture me plaisait. Il avait aussi l'avantage de ne pas être très épais.

Je ne connaissais pas l'auteur. J'ignore si c'est son premier roman ou pas. Vive Internet, je comble rapidement cette lacune...Flute alors, ses deux autres romans ont été primés...voilà qui aiguise ma curiosité et deux ajouts pour ma LAL, deux !

Alors ce que je n'ai pas trop aimé dans ce titre. C'est quoi d'ailleurs ? Roman ? Biographie ? ah ou comme l'a annoncé le magazine littéraire la grande mode de l'exo-fiction ? C'est peut-être là qu'est le problème. J'ai trouvé que cela manquait de structure ou de profondeur, au choix.

On a bien effectivement un auteur qui se décale par rapport à la vie d'un personnage ayant réellement existé. Tout chez Buffalo Bil semble factice, créer pour les besoins du show. Est-ce la vérité ou oeuvre de fiction ? et comme on ne sait pas sur quel pied danser, le personnage manque furieusement de consistance, de sentiments. J'ai trouvé qu'il y avait surtout une succession d'actions, commandées par la mise en oeuvre du Wild West Show.

De plus, ce qui m'a agacé c'est que parfois le narrateur essaye de créer une connivence avec le lecteur en l'interpellant ou en faisant des petites touches d'humour, parfois un peu noir et j'ai eu la sensation que cela tombait à côté, comme un panier raté au basket.

Et je ne vous parle pas de la fin, qui sur un plan stylistique est peut-être plus abouti mais détonne complètement avec le reste car ayant un rapport lointain avec l'ensemble de l'histoire.

Pourtant le fond du livre est intéressant et montre l'histoire d'un peuple qui a été exterminé, les quelques survivants mis dans des réserves, dont la culture est apauvrie par le spectacle de Buffalo Bill. La société du monde du spectacle est ici critiquée dans ce qu'elle peut donner de plus mauvais. On rejoint le voyeurisme de la télé-réalité actuelle alors que tout ça se passe au 19ème siècle.

92919254PRENON/ SURNOM pour la 3ème ligne

challengerl20142/6

PAL +1 = 31