Oliver Crisp a 10 ans. Ses parents sont des explorateurs. Mais là, le constat s'impose, il n'y a plus rien à explorer. Ils décident donc de rentrer à la maison, la mort dans l'âme. Oliver au contraire est enchanté car vivre dans une maison c'est finalement une nouvelle aventure. Mais lorsque la famille arrive à Calmeflot, des îles qui n'étaient pas là auparavant sont non loin du rivage. Oliver s'empresse de décharger ses affaires, ses parents s'empressent de mettre un canot à l'eau pour partir explorer ces îles. Lorsqu'Oliver regarde par la fenêtre, ses parents ont disparu.

Mon avis : Ce titre surfe sur la tendance du roman graphique ou très illustré.

Cela se lit très vite : l'intrigue est un peu attendue puisqu'elle repose à la fois sur le roman d'aventure classique : le héros qui part résoudre sa mission et rencontre des personnages, soi-disant, hors du commun : un albatros qui parle, une île qui parle et qui marche ( non, je n'étais pas sous substance illégale ;-) ) et une sirène myope mais très gentille, et deux méchants bien entendu.

C'est amusant et plaisant. Les illustrations ont une bonne place dans la mise en page ce qui augmente la rapidité de lecture.

C'est une lecture bien mais pas top. La narration est très orale et n'a rien de très original. Je ne sais pas s'il m'en restera beaucoup de souvenir dans quelques temps.

Au collège, il pourra plaire à des 6ème, voir 5ème faible lecteur mais pas encore rentré dans l'adolescence. Il se dégage quand même du texte une impression assez enfantine, surtout dans la relation enfant-parent et aussi le fait que la sirène soit une bonne copine et pas une amoureuse.

98438537 LIEU pour la 8ème ligne