4ème de couverture

-Souviens-t'en, Eve, ceci est l'arbre de la connaissance du bien et du mal. L'Eternel m'a permis de manger du fruit de tous les arbres du jardin, sauf de celui-ci. Si tu en manges, m'a-t-Il averti, tu mourras certainement.

Mon avis : C'est facile à lire mais quelle impression désagréable à l'issue de cette lecture...

Pas étonnant que les sociétés chrétiennes soient patriarcales !

Au début, Eve a l'air d'un objet, d'une chose, puis elle devient cruchotte, naïve et bernée par le serpent. Une fois la faute commise, elle est tout le temps trop coupable et malgré tous ses efforts ne parvient que petit à petit à retrouver l'affection d'Adam. Là aussi l'image de l'homme est très machisante, logique vu le portrait d'Eve.

L'auteur explique à la fin qu'elle a fait des choix pour respecter le texte biblique et aussi faire en sorte que cela parle aux jeunes lecteurs.

Je ne sais pas si ce sont ces choix ou si c'est la Bible elle-même qui donne cette image aussi lamentable des hommes et des femmes.

C'est parfaitement adapté pour l'étude des textes fondateurs en 6ème. Mais je vais avoir du mal à conseiller à des élèves de lire ce texte

106677791 ANIMAL pour la 9ème ligne