Les cinq garçons ont repris connaissance et ont un nouveau ballon mais ils sont toujours enfermés. Le maître des lieux s'attend à ce que le comte vienne récupérer les garçons et en veut à son serviteur de les avoir amenés ici car un orage approche et il en a besoin pour finaliser son expérience. Les garçons réussisent à s'échapper et assiste en cachette à l'expérience de cet homme : ramener une fillette à la vie mais le comte surgit peu après.

Mon avis : Je suis un peu déçue par cette deuxième partie parce que l'élément principal de l'intrigue n'avance pas beaucoup dans sa résolution.

Après une visite au mythe de Dracula, c'est maintenant celui de Frankenstein. J'ai bien aimé la façon dont était exploité cette référence parce qu'elle s'en inspire beaucoup mais prend aussi des libertés par rapport au thème car içi la créature va plutôt être une aide précieuse pour les garçons même si elle a un côté un peu gaffeur et niais avec ses phrases pas vraiment construites.

La BD reste dans un univers très fantastique, proche même de l'horreur et certains dessins sont impressionnants.

La métaphore de la maladie est toujours assez présente mais c'est sur ce point que je suis peut-être un peu déçue : les garçons ne savent toujours pas trop pourquoi ils sont arrivés là, bien qu'un petit élèment de réponse soit soulevé, et surtout eux qui soupçonnaient les médecins de choses malhonnêtes avancent très lentement sur cette piste. J'imagine qu'il faut attendre le dernier volume pour tout résoudre.

Comme ces deux élèments n'avancent pas beaucoup dans l'intrigue ce sont surtout les rencontres de nouveaux personnages et les changements de décor qui font avancer l'intrigue et heureusement que cela est quand même bien fait car en tant que lecteur ses changements sont annonciateurs d'aventures souvent spectaculaires et permettent donc de garder l'intérêt pour l'intrigue, en la noyant peut-être un peu, il est vrai.

Je l'ai lu pour le lycée et je pense que c'est un bon niveau pour cette BD pour comprendre les références littéraires. Alors bien sûr peut-être que les lycéens n'adhéreront pas aux dessins, encore que cela reste à voir.

107416690_qGRR m'énerve ce problème d'insertion d'image !

1ère ligne, catégorie ANIMAL du challenge PETIT BAC 2016 chez Enna