Parce que ses parents ont acheté une quincaillerie, Julie et toute sa famille déménage de Pittsburg à Ambler. Julie adore les animaux et s'occuper d'eux. Elle était bénévole au refuge de Pittsburg et espère qu'elle sera aussi acceptée à Ambler. De plus,  elle qui redoutait son premier jour de collège, va être parrainée par Clara avec qui elle va très bien s'entendre tandis que son frère jumeau Samuel est parrainé par David. En arrivant en SVT, elle découvre qu'il y a des animaux dans la classe et elle s'installe à côté d'un lapin. Elle ne résiste pas à l'envie de lui faire des caresses.

Mon avis : C'est facile à lire et le thème animalier est en général apprécié des élèves en début de collège.

C'est sûrement là aussi une collection commerciale mais au moins dans celle-ci il y a un peu plus de substance : l'intrigue est un peu plus riche et les personnages ont des personnalités et des psychologies crédibles.

Julie est un personnage très attachant car à travers elle l'auteur a très bien exprimé la difficulté du déménagement, la timidité et la difficulté de se faire des amis et le fait que justement, les personnes ayant parfois des difficultés à nouer des relations sont plus à l'aise avec les animaux, sans pour autant tomber dans le pathologique.

Ce qui m'a le plus génée dans cette histoire c'est le raccourci " j'aime les animaux" donc "je deviens vétérinaire". Certes, il me semble absolument nécessaire d'aimer les animaux pour devenir vétérinaire mais cela peut entraîner un malentendu pour les élèves : il faut aussi et surtout faire des études longues et très très sélectives et cela ce n'est pas du tout abordé même si les vétérinaires sont bien présentés comme des docteurs. Le fait que des collègiens puissent devenir des assistants juste en faisant preuve de volontariat accentue le problème.

Un roman donc pour les 6ème- 5ème, peut-être plus filles que garçons, encore que les deux puissent y trouver leur bonheur pour des raisons différentes.

107416690_q  VOYAGE pour la 2ème ligne