Publié chez Sarbacane en 2015 et chez Les incorruptibles en 2016, 187 p. CDI du collège

Premières phrases : " 1 L'envol

Sans prévenir, Solal m'a sauté dans les bras. Et puis il m'a serrée comme si on n'allait plus jamais, jamais, jamais se revoir."

A la page 100 : " Mon instinct d'Indien des plaines me souffle que c'est louche. Quant à mon imagination de fan de films d'horreur, elle marche à 200 à l'heure. Plus vite que les secours apparemment."

J'aime : C'est facile à lire. Cela donne une vision concrète de la façon dont vivent les Navajo de nos jours.

J'aime pas : La quatrième de couverture en dit trop, les illustrations ne m'ont pas pas plu, l'histoire est trop mièvre, l'auteur abuse des parenthèses ( j'ai horreur de ça !), c'est vraiment calé sur la façon de parler d'un jeune de 11-12 ans, je me suis obligée à le lire en entier.

Pour quel public : Alors peut-être que je suis dure mais voilà, c'est comme ça, ce livre ne m'a pas plu. Il pourra peut-être plaire au public auquel il est destiné, CM2-6ème voir même peut-être 5ème, peut-être quand même pour des moyens lecteurs à cause du nombre de pages.

logo_incos

107416690_q

LIEU pour la 2ème ligne