Edité chez Pocket en 2010 ; 492 p.

Premières phrases : " Trois femmes vivaient dans un village.

La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste.

Leur village portait un joli nom de jardin. Giverny."

A la page 100 : " Sérénac rit.

- Je lance officiellement l'opération " Cendrillon" !

- Je vous assure, patron, je fais des efforts, mais parfois j'ai du mal, avec votre humour..."

J'aime : L'univers de l'art qui est ici traité d'une manière très particulière, le tandem de policier qui mène l'enquête avec deux personnalités très différentes et des techniques divergentes, l'humour qui est aussi un peu présent tout au long du texte, l'intrigue en elle-même et la façon dont l'auteur brouille toutes les pistes pour perdre son lecteur, le décor de Giverny qui là aussi est très paradoxal, un paradis ou une prison...C'est aussi un livre plein d'amour, de jalousie, de vengeance, qui parle de l'enfance, du temps qui passe, et de ce brave chien, Neptune, le témoin et aussi parfois la victime.

J'aime pas : rien à déclarer !

107416690_q Couleur pour la 3ème ligne

logopolarssharon1 13ème titre