Publié en 2013 aux éditions France Loisirs, 178 p.

Premières phrases : " Craig

C'est après la descente d'avion, après les formalités et les désagréments d'usage, quand j'ai pu enfin prendre place dans un taxi, que j'ai vraiment eu le sentiment d'être en France. La voiture allait vite."

A la page 100 :" Sous l'effet du deuil, le visage assez ordinaire de cet homme gagnait en relief et en intensité. Son embonpoint de voyageur de commerce était devenu celui d'un patricien du Bas-Empire, ennobli par la main d'un sculpteur anonyme."

J'aime : Cela se lit relativement vite, l'histoire repose sur trois narrateurs personnages ; Craig, Elena et Sebastien, chacun apporte sa vision et contribue au déroulement de l'histoire.

C'est plutôt un roman un peu psychologique, avec quelques touches d'humour plutôt noir ou graveleux.

Il y a une impression aussi de huis clos puisque l'essentiel de l'histoire se déroule dans ce palace imaginaire.

J'aime pas : En revanche je ne l'ai pas trouvé très marquant : le meurtre et son mobile qui semble tout de même très étrange, démesuré s'inscrivent dans un triangle "amoureux" alors même que l'assassin et la femme de la victime ne se connaissent pas mais ils vont beaucoup discuter après le meurtre.

Pour quel public : amateur de roman noir

107416690_q 

ALIMENT/ BOISSON pour la 3ème ligne

thriller polar 2017

2ème titre