Cette semaine j'ai lu :

Un chien pour Noël de Greg Kincaid chez Oh éditions, paru en 2009, 188 p.

Un refuge organise une opération pour que des chiens aillent dans un foyer pendant les fêtes de Noël. Todd, 20 ans, souffre d'un handicap mental et vit chez ses parents, fermiers et il arrive à convaincre son père de participer à cette opération.

L'histoire est racontée par le père et montre bien la relation particulière de ce jeune homme avec les autres et surtout avec les animaux. C'est très touchant parce que la famille et les animaux sont au coeur de ce récit. Ce n'est peut-être pas un grand morceau de littérature mais l'auteur rend bien compte de la vie quotidienne de cette famille et traite assez finement de psychologie.

Ce livre a été choisi l'année dernière par un membre du club lecture pour enrichir le CDI sur le thème de Noël. Après l'avoir lu, je dois avouer que je suis quand même un peu embêtée parce que je ne sais pas à quel public je peux le conseiller.  Je dirai qu'il peut plaire aux amateurs d'histoire d'animaux, de famille mais je pense qu'il faut avoir une certaine maturité pour être emporté par ce texte.

A l'assaut du roi.1 de Minori Kiguchi. Kana, 2016.

Une petite fille qui ne cesse de voyager essaye d'initier un jeune garçon aux échecs. Le garçon va y prendre goût et va même demander à ses grands parents de l'emmener à un club. Là, il rencontre le champion junior du Japon qui veut bien jouer avec lui. Contre toute attente le jeune débutant et sa technique de jeu vont surprendre le champion.

Une belle histoire d'amitié, de compétition et qui traite bien du monde des échecs. J'ai très envie de lire la suite. Idéal pour des 6eme- 5eme pour aborder l'imaginaire, l'aventure, la quête de soi.

Booksterz.1 de Lapeyre, Guerin et Dos Santos. Kana, 2016

Un bookmaster a été tué et le codex du Roman de Renard semble vouloir semer la zizanie parmi les bookmasters.

J'ai adoré le concept de ce manga français, et oui ce n'est pas réservé qu'aux japonais ! Les bookmasters ont des noms inspirés d'écrivains ou de personnages littéraires et chaque bookmaster maîtrise la magie liée à deux ou trois codex ou titre de livres parfois très connus parfois beaucoup moins. Il y a de la magie, de l'aventure, un secret de famille, c'est vraiment un premier tome très accrocheur et très réussi. A la fin de chaque chapitre, il y a des citations provenant des titres des codex.  J'ai beaucoup aimé les dessins qui donnent une image originale, vraiment adaptée au monde du manga, de tous ces personnages littéraires. Là aussi, je veux lire la suite. Oui, je suis une lectrice capricieuse ;-)

Adèle et les noces de la Reine Margot de Silène Edgar. Castelmore, collection dys, 2016, 318 p.

M Guerard demande à ses élèves de lire La Reine Margot d'Alexandre Dumas pendant les vacances de la Toussaint. Adèle qui n'aime pas lire et préfère s'amuser avec ses copines va pourtant se plonger dans le livre. En effet, la nuit lorsqu'elle dort, elle rêve qu'elle vit à l'époque du mariage de Margot.

Quel livre surprenant ! Il y a bien entendu l'aspect historique qui est très intéressant mais ce qui est d'autant plus captivant c'est le personnage d'Adèle qui va se retrouver tiraillée entre sa vie morose et ce qu'elle vit dans ses rêves. L'auteure a très bien rendu les états d'âme de cette jeune fille qui traverse des moments difficiles et cela en pleine adolescence. Et quel confort de lecture que cette édition adaptée aux élèves dyslexiques ! A conseiller à des 4eme !

En ce moment je lis

Niourk de Stephan Wul. Castelmore, collection dys, 2016, 334

Suite à une catastrophe nucléaire, la Terre est asséchée et les hommes qui ont survécu vivent de manière quasi primitive. Le Vieux, sage d'une tribu, part consulter les dieux et annonce qu'à son retour l'enfant noir devra être sacrifié. Mais Le Vieux ne revient pas, et Thôz le chef de la tribu part à sa recherche. L'enfant noir lui ose aller dans le village des dieux, retrouve le cadavre du Vieux et s'empare de son collier fêtiche. Thôz suite à l'incendie qui a détruit les habitations de sa tribu et le non retour du vieux décide d'emmener les survivants du côté du lac des monstres.

Une dystopie très étrange, à l'univers très post- apocalyptique, un retour à l'état sauvage très flippant.  Je n'en suis qu'au premier tiers et j'ai hâte de voir comment les deux personnages principaux vont s'en sortir et s'il y aura affrontement entre ces deux-là.

 

Après je lirai

Le dernier songe de Lord Scriven d'Eric Senabre. Didier jeunesse, 2016

Bonne semaine de lecture !