22 août 2017

L'assassin à LA POMME VERTE de Christophe Carlier

Publié en 2013 aux éditions France Loisirs, 178 p. Premières phrases : " Craig C'est après la descente d'avion, après les formalités et les désagréments d'usage, quand j'ai pu enfin prendre place dans un taxi, que j'ai vraiment eu le sentiment d'être en France. La voiture allait vite." A la page 100 :" Sous l'effet du deuil, le visage assez ordinaire de cet homme gagnait en relief et en intensité. Son embonpoint de voyageur de commerce était devenu celui d'un patricien du Bas-Empire, ennobli par la main d'un sculpteur anonyme." ... [Lire la suite]
Posté par vive_les_betises à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 juillet 2017

Le temps est ASSASSIN de Michel Bussi

Publié aux Presses de la cité en 2016. 531 p. Premières phrases : " Bergerie d'Arcanu, le 23 août 1989         - Clo ? Clo ?         Tu me estas dando mala vida         - Clo ?         Lentement, Clotilde fit glisser le casque posé sur ses oreilles. Contrariée. La voix de Manu Chao et les cuivres de la Mano Negra grésillèrent dans le silence des pierres chaudes, à peine plus forts que les... [Lire la suite]
Posté par vive_les_betises à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
02 juillet 2017

FAMILLE parfaite de Lisa Gardner

Edité en 2016 pour France Loisirs ( en 2015 chez Albin Michel), 586 p. Premières phrases : " Voilà une chose que j'ai apprise quand j'avais onze ans : la douleur a un goût. La question, c'est de savoir celui qu'elle a pour vous. Ce soir, ma douleur a un goût d'orange." A la page 100 : "Et là, Wyatt n'a plus besoin de Gina : il voit l'objet, parfaitement visible. Une masse plus sombre prise au milieu des feuillages verts clairsemés. Pas un cadavre, Dieu merci, mais une large bande de tissu, roulée en boule et jetée sur les branches... [Lire la suite]
Posté par vive_les_betises à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 avril 2017

MAMAN, j'ai peur de Jean-Paul Nozière

Publié en 2016 aux Editions Thierry Magnier, 267 p. CDI du Collège Premières phrases : " 1 Le cambriolage Grégoire commençait à regretter de n'être pas parti en vacances avec ses parents. L'été à Boriro-les-Bains ressemblait de plus en plus à une punition. Il ne croisait dans les rues à peu près que des vieux en cure." A la page 100 : "- Anca ! dit Greg, en tendant le bras. Sur leur droite, une Mercedes s'engageait dans le flot de voitures impatientes de sortir du parking. A l'intérieur, assise sur le siège passager, il y avait la... [Lire la suite]
16 avril 2017

La fille du train de Paula Hawkins

  Emprunté à la Médiathèque Le Phénix.   Présentation de l'éditeur :  Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Chaque jour, elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Elle a même donné un nom à ses occupants, qu’elle voit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe et la quitte. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme... [Lire la suite]
Posté par vive_les_betises à 06:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
08 avril 2017

Skeleton Creek. 2. ENGRENAGES de Patrick Carman

Publié en 2011 chez Bayard jeunesse, 210 p. Emprunté à la Médiathèque le Phénix Premières phrases :" Dimanche 19 septembre, dans la nuit Est-ce bien moi qui fait ça ? Pourquoi met-elle tant de temps ? Il fait froid là-dedans. Je ne pourrai pas redescendre par là. L'oiseau gravé dans le bois. Pourquoi ? " A la page 100 : " 22 septembre 10H00 Je suis assis au café, seul. Je viens d'arriver. Aussitôt après avoir supprimé le mail de Sarah, je me suis recouché. Le soleil se levait, ce qui m'a rassuré." J'aime : La présentation en... [Lire la suite]
Posté par vive_les_betises à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11 mars 2017

Rush. Contrat #2. Nuit NOIRE de Phillip Gwynne

Edité en 2015 chez Casterman, 259 p. Premières phrases : " Jeudi. 01. Le syndrome de la cigale - Ne regarde pas, ne regarde pas, me répétai-je à l'approche de la villa des Havilland. Mais ce fut plus fort que moi. Il fallut que je lève la tête. Comme je m'y attendais, Imogen ne se trouvait pas à la fenêtre de sa chambre." A la page 100 : " Charles Bonthron était membre de mon équipe de demi-fond, mais nous n'étions pas vraiment amis. Pourtant sa voix  fit l'effet d'un coupe-circuit sur mon esprit en surchauffe." J'aime... [Lire la suite]
11 mars 2017

Rush. Contrat #1. Dette de sang de Phillip Gwynne

Edité en 2015 chez Casterman, 301 p. Emprunté à la Médiathèque le Phénix Premières phrases : " Samedi. 01. Accident de terrain Le jour de mes quinze ans, à 5H30 du matin, mon Iphone cracha à plein volume les premières notes de "who let the dog out", l'une des pires daubes musicales de tous les temps. Je repoussai les draps, me dressai d'un bond, titubai jusqu'à l'angle opposé de la pièce puis frôlai l'écran tactile afin de mettre fin au supplice." A la page 100 : " - On pourrait fabriquer une corde avec des draps, suggéra-t-elle. ... [Lire la suite]
Posté par vive_les_betises à 05:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mars 2017

Ce qu'ils savent de Charlie Price

Edité en 2008 aux éditions Thierry Magnier, 286 p. Emprunté à la Médiathèque le Phénix Premières phrases : " Les morts pleurent-ils ? L'attente des morts était la pire solitude que Nikki avait jamais pu imaginer. Une solitude bien plus grave que celle qu'on peut éprouver à l'idée que vos amies se moquent de vous. Une solitude plus profonde aussi que celle que l'on ressent lorsque, dans le gymnase, on se retrouve à faire tapisserie alors que les autres dansent. A la page 100 : " Gates nota d'abord qu'il venait de l'est de Pioneer... [Lire la suite]
24 février 2017

SKELETON CREEK. 1. Psychose de Patrick Carman

Edité chez Bayard en 2011, 187 p. Emprunté à la Médiathèque Le Phénix Premières phrases : " Lundi 13 septembre, 5h30 "ça y est. je suis mort." C'est ce que j'ai pensé pendant un instant, cette nuit-là. Je n'arrête pas d'y repenser, toujours avec la même frayeur, bien que deux semaines ce soient écoulées." A la page 100 : " Je voudrais tout de même essayer quelque chose, par curiosité. Ce n'est pas très prudent, mais cette idée me trotte dans la tête depuis un moment." J'aime : la présentation en journal intime avec des lignes, le... [Lire la suite]