Shoko Nishimiya est sourde de naissance, et même équipée d'un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations. Sa mère l'élève seule, son père ayant fini par l'abandonner. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle fait de son mieux pour dépasser son handicap, mais les persécutions se multiplient dans ce nouvel environnement notamment à cause d'un garçon, Shoya Ishida.

Mon avis : Un coup de coeur pour ce manga !

Dans ce premier volume, le lecteur découvre les deux personnages principaux Shoko et Shoya.

J'avais beaucoup vu d'avis sur ce manga dans la presse ado et vu la thématique dont il traite, le harcèlement, c'est effectivement un manga qu'il faut avoir pour aborder la thématique avec des jeunes.

Le rapport titre/ texte n'est pas vraiment explicite, à moins que ce ne soit une allusion à la surdité du personnage. Si tel est le cas c'est très subtil.

Avant de le lire, je pensais que c'était la jeune fille, victime du harcèlement qui en était le narrateur. Quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai découvert que c'était le jeune garçon qui était le narrateur.

On découvre d'abord que ce garçon est le meneur d'une bande de garçons. Ils ont la bêtise facile et un certain goût du risque. En bref, c'est un garçon qui est en train de mal tourner et évidemment l'arrivée de cette camarade différente en fait une cible facile. Ils sont en fin d'école primaire et la pression scolaire de l'entrée au collège n'arrange pas les choses.

Pourtant au fil du récit, bien que le harcèlement de Shoya envers Shoko s'intensifie, il se passe aussi des choses dans le regard du reste de la classe et dans son attitude envers les deux personnages principaux et la fin est vraiment stupéfiante.

J'ai hâte de lire le tome 2 car ce qu'il y a à la fin du premier met le lecteur dans une telle attente qu'il faut absolument lire le deuxième pour voir l'évolution des personnages.

98438537 MUSIQUE pour la 9ème ligne

IconeMenuCoupDeCoeur-300x241