Tout commence chez Ray, retraité de la police. Le vieil homme apprécie de recevoir chez lui Verte, la petite fille de son amie Anastabotte, et Pome, l'ami de Verte. Les deux jeunes filles se comportent mal avec le vieil homme mais celui-ci va découvrir qu'elles sont victimes de harcèlement au collège. Peu de temps après, il reçoit la visite d'un nouvel arrivant dans le quartier qui semble vouloir se plaindre de problèmes de voisinage.

Mon avis : Un coup de coeur pour ce roman !

J'ai de lointain souvenirs de Verte et j'avais beaucoup aimé cette histoire qui mêlait magie et quête familiale. Normalement, j'aurai dû lire Pome en 2ème... fin du Petit BAC oblige et comme une couleur manquait...

J'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé ce roman pour plusieurs raisons.

C'est un roman à plusieurs voix. La suite de l'histoire est abordée selon les points de vues des autres personnages: d'abord Anastabotte, ensuite Ursule, la mère de Verte, Verte elle-même, puis Pome. Chaque personnage permet donc de faire avancer l'intrigue en y exprimant aussi ses sentiments et cela donne une vraie richesse à l'histoire.

Ce qui commence comme une histoire sur le harcèlement va vite se modifier en histoire sur la magie. Le thème de la chasse aux sorcières est très bien développés et l'auteur a très bien rendu compte des mécanismes qui poussent à la méchanceté et la haine face aux gens qui ne sont pas compris, qui sont marginaux. C'est donc une très belle leçon de tolérance.

C'est aussi une très belle histoire d'amitié et d'amour parce que c'est ce qui unit tous les personnages et c'est vraiment un roman qui, même s'il y a des passages sombres, fait chaud au coeur parce qu'il y a toujours une volonté d'entraide entre les personnages.

A conseiller donc dès la sixième pour les amateurs de magie et d'histoire de familles un peu compliquées !

10ème ligne catégorie COULEUR pour le challenge Petit BAC 2015 chez Enna