41KWDHXEA9L

Salvatore Piracci est commandant sur une frégate dont la mission est d'intercepter les clandestins qui tentent le passage depuis l'Afrique par la méditerranée. Alors qu'il rentre chez lui, une femme le suit et veut lui parler. Elle est l'une des clandestines qui a survécu à la dérive du Vittoria, un bateau que des passeurs ont volontairement abandonné en pleine mer. Elle veut se venger de la mort de son bébé, elle est prête à retourner au pays pour retrouver le riche armateur du bateau et le tuer mais il lui faut une arme. Après sa visite, Piracci ne sera plus le même.

Parralèlement, Soleiman et son frère Jamal essayent de quitter le Soudan et se lance dans l'immigration clandestine.

Mon avis : Loin de l'univers légendaire et quasi mythologique qui sont présents dans La mort du roi Tsongor ou dans Pour seul cortège, Laurent Gaudé évoque ici un thème d'actualité, une préoccupation bien contemporaine en abordant ce thème de l'immigration clandestine avec les deux points de vue, celui des gardes côtes et ceux des clandestins.

C'est à la fois un livre dur car le cheminement des clandestins est plein d'embûches, de malheurs, de violences, de dangers et le commandant exprime aussi au fur et à mesure de son histoire un violent dégout pour sa fonction et pourtant il y a une sorte de magie qui se crée tant on s'attache aux différents personnages et à leur parcours.

Le fait d'avoir les différentes voix des personnages nous donne à voir tout ce qu'ils vivent. J'aime beaucoup l'écriture de Laurent Gaudé qui nous fait vraiment partager toutes les émotions, les sentiments des personnages que ce soit le sentiment de déracinement des clandestins, l'espoir qui les anime, la volonté de réussir à passer ou à se venger ou de sauver ces hommes perdus en mer pour le commandant. C'est une lecture qui ne laisse pas indemne, j'ai plusieurs fois eu les larmes aux yeux ou vraiment pleurer en me disant que si ça se trouve des gens quelque part vivent tout cela en ce moment même.

Bien que le sujet soit on ne peut plus réalistes, il y a quand même un style épique qui nous porte dans ces différentes aventures et qui m'a fait dévoré ce livre. Pas trop vite non plus parce que je n'avais pas envie de quitter les personnages...

Je suis peut-être juste un peu déçue par la fin qui m'empêche de faire de ce roman un coup de coeur.

80010040_p Lieu pour une ligne littérature adulte

image001avec Enna et Géraldine

emprunt, j'envisage d'ailleurs d'emprunter d'autres titres de cet auteur:-)

PAL +1 =16